08 mars 2020

La faute de Charly Brixton

Chaque fois que je parle de Marcel Priollet, je ne peux me retenir de préciser qu’il ne devrait pas être nécessaire de présenter l’auteur, tout en m’empressant de le faire tout de même. Car, soyons franc, combien d’entre vous connaît Marcel Priollet ou Marcelle-Renée Noll, ou René Valbreuse ou R.M. de Nizerolles (tous des pseudonymes de l’auteur) ??? Pas grand monde, malheureusement ! Malheureusement, car cet auteur inonda la littérature populaire fasciculaire pendant près d’un demi-siècle de ses... [Lire la suite]

08 mars 2020

Fred le Rouge

Léon Groc (1882 - 1956) est un journaliste et écrivain qui fit les beaux jours de la littérature populaire pendant quasiment toute la première moitié du XXe siècle. À partir de 1910, l’auteur alimenta les différents genres à la mode (policier, sentimental, historique, patriotique, aventures, fantastique) pour les journaux et magazines, les collections fasciculaires et les collections de romans de forme plus classique. Ainsi, si Léon Groc est encore reconnu, par les amateurs de paralittérature, pour sa production... [Lire la suite]
08 mars 2020

L'île de la peur

Au sein des innombrables auteurs de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle, il est quelques noms qui surnagent. Si certains sont passé depuis à la postérité sans que le lecteur lambda soupçonne leurs participations à cette littérature souvent jugée bas de gamme (Georges Simenon, Frédéric Dard, Léo Malet...), d’autres demeurent dans les esprits des plus férus de cette paralittérature pour les qualités dont ils firent montre, soit dans leur production en général, soit dans un genre... [Lire la suite]
08 mars 2020

Meurtre au studio

« Meurtre au studio » est le 5e épisode sur 8 de la série « Stan Kipper, roi des détectives » de Léon Groc, parue vers la fin de la Seconde Guerre mondiale sous la forme de fascicules de 24 pages double-colonne contenant des récits indépendants d’environ 10 000 mots. Léon Groc (1882 - 1956), si le nom de l’auteur ne vous dit pas grand-chose, fut un journaliste et un écrivain de la littérature populaire. Si sa production fut un temps dirigée vers les récits patriotiques, à partir de... [Lire la suite]
01 mars 2020

Le drame de la chambre noire

Léon Groc (1882 - 1956) est un écrivain journaliste qui œuvra beaucoup pour la littérature populaire à travers des contes, des romans, des nouvelles, pour les journaux et les collections de son époque. Il navigua dans différents genres (aventures, fantastique, sentimental, historique, patriotique, policier), mais c’est avant tout pour sa production policière et fantastique voire fantastico-policière, que l’auteur a conservé une certaine aura (surtout pour les amateurs de littérature populaire) auprès des lecteurs. Si la... [Lire la suite]
01 mars 2020

La momie qui tue

Rapide contextualisation du texte et de son auteur : Léon Groc est un journaliste et écrivain qui naquit en 1882 et mourut en 1956. Durant sa carrière, il s’essaya aussi bien aux contes, nouvelles, romans et séries, aussi bien dans les genres policiers, aventures, historiques, patriotiques, sentimentaux que fantastiques. Si sa fibre patriotique s’exprima principalement, comme nombre d’auteurs de son époque, par l’intermédiaire de la mythique collection « Patrie » des éditions Rouff, dans le but de redonner... [Lire la suite]

01 mars 2020

La vengeance des "Mains Brunes"

Léon Groc est un journaliste et écrivain français qui alimenta la littérature populaire pendant près de 4 décennies à partir du début des années 1910. Contes, nouvelles, romans, naviguant dans les genres policiers, sentimentaux, historiques, aventures, patriotiques, fantastiques, ses textes ont aussi bien été destinés aux magazines et journaux de l’époque qu’aux collections fasciculaires ou publiés sous la forme de romans. Si Léon Groc ne fait pas partie des écrivains de la littérature populaire dont le nom... [Lire la suite]
01 mars 2020

Le champion escamoté

Léon Groc est un journaliste et écrivain français qui fit les beaux jours de la littérature populaire pendant la première moitié du XXe siècle à travers des contes, des feuilletons dans les quotidiens et magazines, mais également via des romans et des fascicules. Ses nombreux récits s’ancrent dans les genres plébiscités à l’époque : sentimental, S.F., policier, aventures et également patriotiques (notamment les titres écrits pour la mythique « Collection Patrie » des éditions Rouff pendant la Première... [Lire la suite]
23 février 2020

Une enquête sur la Côte d'Azur - Une projection interrompue

Marcel Priollet est un auteur majeur de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle dont il serait difficile d’établir une liste exhaustive de ses textes tant ceux-ci sont nombreux et écrits sous divers pseudonymes (Henry de Trémière, R.M. de Nizerolles, Marcelle-Renée Noll). Depuis 1910 jusqu’à la fin des années 1950, l’auteur a abreuvé différentes collections et séries fasciculaires policières, aventures, fantastiques, sentimentales, chez plusieurs éditeurs dont, notamment, Ferenczi et... [Lire la suite]
23 février 2020

Les « piqués » du métro

« Les “piqués” du métro » est un titre paru initialement dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes à la fin des années 1930. La série se présentait sous la forme de fascicules de 24 à 32 pages (selon l’époque) et proposait des récits indépendants allant de 7 000 à 9 000 mots. « Les “piqués” du métro » est paru sous le pseudonyme de Marcelle-Renée Noll, un alias de l’écrivain prolifique Marcel Priollet. Marcel Priollet fut l’un des... [Lire la suite]